Ces titres auxquels vous avez échappé

Capture d’écran 2015-09-25 à 17.36.46

Faire un journal, c’est d’abord une affaire de choix, ne pas succomber à la tentation du copier-coller racoleur, éviter les titres «à la manière de» (suivez mon regard). Et même si au sein de la rédaction certains revendiquent haut et fort l’influence de lectures passées et affichent un goût certain pour les mots et leurs jeux… petit florilège de manchettes qui auraient pu voir le jour sur Diacritik. Mais en fait, non. Attention, il y a un piège.

Cette semaine, Boris-Hubert Loyer s’est (malheureusement) improvisé SR du journal, il a rapidement revu (et corrigé) certains titres d’articles parus sur Diacritik. En avant pour la revue de pressé :

Gandhi à Londres en 1931

Gandhi de grands chemins

En route pour (les divisions de) la joie

Pandora, c’est dans la boîte

51-oNmRPpSL._SX331_BO1,204,203,200_Olivia Laing, elle marche seule

Italissimo, cos’altro ?

Amère icône graffiti

Giorgio Fontana, fenêtre sur cour

The big Lesbos qui…

Tea for two

Ad lib

Non, vraiment, la titraille, c’est un métier et parfois du grand n’importe quoi. 

Pourquoi pas un article intitulé «Lesbien raisonnable ?», tant qu’on y est !

Photobotanique1
Graffiti, Lyon — Photo : Arno Bertina