Arno Bertina © Patrick Gherdoussi
Arno Bertina © Patrick Gherdoussi

Un jour Gilles Ballot est venu jouer chez moi. Nous avons treize ans, c’est une amitié « de loin » car Gilles est ombrageux, colérique et bagarreur. Au collège il est bien meilleur élève que moi mais j’ai très vite l’impression que je vais gagner la partie d’échecs que nous commençons car Gilles fait n’importe quoi ; il sacrifie des pièces, il me les donne. Tout à ma joie de les « manger » je ne me rends compte de rien. Et je me prépare déjà à lui expliquer, une fois la partie gagnée, qu’on ne joue pas comme ça. Mais à cette impatience, très vite (la partie ne va durer que 6 ou 7 minutes) va succéder un agacement, et une inquiétude : est-ce qu’il n’est pas en train de prendre la partie à son compte ? Et là, qu’est-ce que c’est que cette position ?! Mon roi est mat et je l’ai dans l’cul ?

Yannick Torlini

Ecrire n’est pas écrire. Ecrire n’est pas ça, n’est pas l’idée même d’écrire, de former des lettres, des mots, des signes. Lorsque je dis « écrire », je n’écris pas, je désigne un acte flou, mouvant, indistinct. Ecrire n’est pas écrire, implique autre chose qu’écrire, que le seul fait d’écrire. Je peux m’interroger sur cela. Ou plutôt : écrire interroge l’écrire, m’interroge dans ma pratique de l’écrire, cette pesanteur qui nous pousse à former des mots. Je peux m’interroger sur cela.

 

Gattaz Rodho

Pierre Gattaz n’aurait vendu que 25 exemplaires de son livre La France de tous les possibles. Alors qu’il voulait réconcilier les Français avec l’entreprise, le patron des patrons démontre a minima qu’il ne les a pas réconciliés avec la lecture.

 

Maxime revient vers sa maison à Pripyat, Ukraine, après l’accident nucléaire survenu à Tchernobyl
Maxime revient vers sa maison à Pripyat, Ukraine, après l’accident nucléaire survenu à Tchernobyl

Caen, le 26 avril 2016

Chère Simona,

J’espère que tu te portes au mieux depuis que nous nous sommes rencontrés à Caen. Le sinistre anniversaire des 30 ans de la catastrophe de Tchernobyl, me replonge, malgré moi, dans les souvenirs et impressions de mes voyages dans la zone interdite.

Quand je t’ai évoqué, pour la première fois, cette expérience tu m’as dit, reprenant malicieusement les mots de Duras : « Christophe, tu le sais bien, tu n’as rien vu à Tchernobyl ».

Simona, tu ne pouvais pas mieux dire !

Petit Prince

21avril 2016, un Prince peut en cacher un autre.

 

13001325_1150538414998115_161190754204381925_n
Après «Trahir» et «Écrire petit», la troisième proposition offerte à la réflexion et à la rêverie des plasticiens et auteurs de la revue de « Littérature & appels d’air » La moitié du fourbi, parue en ce début de printemps 2016, est « Visage ». Rien de plus contradictoire, de plus oxymorique pourrait-on dire, qu’un visage. Abyssale surface, intimité ouverte, infiniment vulnérable et exposé, il est invitation à la violence et injonction de ne pas tuer (l’expérience du visage chez Levinas), il est corps et hors corps. Parler du visage, c’est parler vérité du masque, s’immerger dans un présent hors temps, plonger au cœur de l’humain –pour croiser le regard des dieux, et parmi les vivants, pour y saluer les morts.

Trotsky_cc_img-1440x756

« Mais tout à la fin, il me semble bien que ce que je cherche, c’est bien à consoler. Un livre console de la souffrance, de la perte, du temps qui passe, de la frustration, des échecs. Le livre vient envelopper et comprendre un être à qui manque quelque chose, qu’il n’a jamais eu, ou bien qu’il a perdu. » (Tristan Garcia)

La révolution permanente de Trotsky, un ensemble d’analyses, de textes théoriques. Chez Tristan Garcia, « la révolution permanente », une fiction, un des sept récits qui composent 7.

Une salle des profs en France
Une salle des profs en France

Près de 170 ans après avoir célébré comme une conquête ouvrière le droit au travail, c’est-à-dire la permission d’être exploité, voilà que maintenant d’autres battent le pavé pour défendre leur emploi. Les lois qui s’ajoutent au fur et à mesure des années ne font que bâtir sur ce fait économique premier, dont personne en réalité ne s’accommode : il n’y a rien de plus universellement dégradant que d’être employé.

 

Salon

Livre Paris 2016 : et vous trouvez ça long ?