Lydia Flem : potage au lait d’amandes (Paris Fantasme)

Rue Férou © Christine Marcandier

L’une des caractéristiques du fabuleux roman de Lydia Flem, Paris Fantasme, est de faire des recettes de cuisine l’un des moteurs romanesques de son arpentage de la rue Férou. Son enquête brasse les siècles et les imaginaires et la cuisine y apparaît pleinement comme une archive, dès la trace du mot « pot-au-feu » au bas d’un mur de la rue. Une recette de cuisine est un condensé d’histoire des sensibilités, elle dit les variations dans nos rapports à la nourriture, aux dîners privés, amicaux ou aux réceptions, c’est aussi la transmission entre les générations et un genre littéraire, de la Renaissance à aujourd’hui, en passant par Dumas et Giono.

Les lectrices et lecteurs retrouveront donc nombre de recettes dans Paris Fantasme, notamment celle du cake au citron d’Ela, dite Lily, « sœur » de cœur de Georges Perec, confiée un soir de décembre 2015, du féroce d’avocat ou du gâteau roulé aux graines de pavot. Mais pour notre rubrique Book and cooks, voici le Potage au lait d’amandes des pages 75-76.

Potage au lait d’amandes, Lydia Flem @ Christine Marcandier
Potage au lait d’amandes, Lydia Flem @ Christine Marcandier

Lydia Flem, Paris Fantasme, éditions du Seuil, La Librairie du XXIe siècle, mars 2021, 544 p., 24 € — Lire ici la critique du livre