FIBD, la sélection officielle 2016

Polar

L’annonce d’une sélection est forcément un moment intense pour qui fait partie de la liste des récipiendaires potentiels, 40 pour être précis (62 toutes compétitions confondues). Le 31 janvier prochain, on dénombrera donc pas moins de 53 déçus et 9 heureux lauréats des Fauve d’Angoulême (patrimoine, jeunesse, polar et sélection officielle).

FIBD2016 oFFICIELLa sélection 2016 du FIBD compte 62 albums parus entre le 1er décembre 2014 et le 30 novembre 2015 « en langue française, diffusés dans les librairies des pays francophones, quels que soient leurs pays d’origine ». Une sélection issue de 25 maisons d’édition différentes, dont quatre (Delcourt, Futuropolis, Casterman et Cornélius) ont trois albums en lice, sept (Ça et là, Dargaud, Glénat, L’Association, Misma, Rackham, Gallimard) en comptent deux et quatorze (Cambourakis, le Lézard noir, Delirium, Fluide Glacial, Actes Sud BD, IMHO, Atrabile, Denoël Graphic, La Pastèque, The Hoochie Coochie, Panini, Urban Comics, Ki-oon) un seul.

 

PatrimoineAu risque de passer pour des Nostradamus au rabais au soir du 31 janvier prochain, entre coups de cœur, pronostics presque objectifs, primables en puissance ou supputations plus ou moins réalistes, Diacritik vous livre sa sélection personnelle parmi les nominés toutes catégories confondues…

Catharsis de Luz, Futuropolis

La République du catch, Nicolas de Crécy, Casterman

Cher pays de notre enfance – Enquête sur les années de plomb de la Ve République d’Étienne Davodeau et Benoît Collombat, Futuropolis

Tel qu’en lui-même enfin de Killoffer, L’Association

L’Arabe du futur, tome 2 – Une jeunesse au Moyen-Orient (1984-1985) de Riad Sattouf, Allary

Combats, de Daniel Goossens, Fluide Glacial

Barnaby, de Crockett Johnson, Actes Sud / L’An 2

Olympia, de Bastien Vivès, Ruppert & Mulot, Dupuis

Undertaker, de Meyer, Delabie, Dorison, Dargaud

 

Rendez-vous en janvier pour le palmarès et d’ici avec les choix et les critiques de la rédaction.

 

Jeunesse