« 20 secondes », Largo largué au cœur de Londres

Capture d’écran 2015-11-22 à 14.45.44

Le 20 novembre a paru 20 secondes, 20ème tome des aventures de Largo Winch. On serait féru de symbolisme et de numérologie, on pourrait être tenté de creuser la question de cette obsession flagrante pour la vingtaine tandis que le héros vient de fêter son quart de siècle. Critique de l’ultime album signé par ses créateurs historiques Philippe Francq et Jean Van Hamme.

20Secondes-couv-120020 secondes sera donc le dernier Largo Winch signé Francq et Van Hamme. Un Largo qui prend un virage inattendu (cela dit peut-être sous-jacent avec le recul) : le personnage principal traverse ce vingtième épisode de sa présence presque fantomatique. Silky Song, Domenica Leone, Miss Pennywinkle, Dwight Cochrane et Simon Ovronnaz arrivent à éclipser un Largo largué qui n’a d’yeux que pour sa belle, envoyant balader à longueurs de planches ses collaborateurs et ses amis. Côté dessin, Philippe Francq est plus que jamais à son aise dans les baskets du milliardaire en blue-jeans : la précision quasi photographique, le trait fin et sensuel, une somptueuse mise en couleurs (avec Yoann Guillo et Bertrand Denoulet), le réalisme des décors sont une fois encore autant d’atouts qui font de l’album une réussite graphique. Côté scénario en revanche, la donne est quelque peu différente…

Capture d’écran 2015-11-22 à 14.48.06

Vrai-faux diptyque, 20 secondes est la suite de Chassé-Croisé, opus déceptif mettant en scène Largo Winch aux prises avec des escrocs notoires, un magnat russe, la CIA et des djihadistes au cœur de la City londonienne. De complexe, avec ses ressorts à tiroirs et ses coups de théâtres savamment orchestrés, l’intrigue devient alambiquée si l’on s’en tient au seul résumé de la situation en ouverture du second épisode : triple jeu de la belle dont Largo tombe très vite profondément amoureux, duplicité du directeur du contre-espionnage qui corrompt les Salafistes aussi facilement qu’il se laisse lui-même acheter, le tout sur fond de prise de pouvoir par les personnages secondaires et d’états d’âmes du héros en titre.

Capture d’écran 2015-11-22 à 14.48.19

En 2013, à l’occasion de la sortie de Colère Rouge, Jean Van Hamme me confiait que « Largo reste le personnage principal, le pivot de l’histoire, mais ce n’est pas plus mal qu’il soit moins omniprésent. Dans le prochain album, il en sera de même. J’ai toujours du plaisir à écrire ses aventures (…) ». Las. Au cours de l’été dernier, on a appris que le scénariste passait la main. Le jour même de la sortie du nouvel épisode, Philippe Francq a présenté le successeur Jean Van Hamme : l’ex-journaliste et romancier Eric Giacometti.

Capture d’écran 2015-11-22 à 14.52.22A posteriori, la lecture de 20 secondes vient renforcer l’idée que ce dernier Francq et Van Hamme est un chant du cygne, qui certes permettra de relancer la franchise (avec une fin ouverte à toutes les suppositions et pistes scénaristiques), mais qui se double d’un sous-texte pour le moins déstabilisant : « Monsieur Winch ! Il nous arrive tous de traverser des moments émotionnels parfois intenses. Mais ils ne doivent pas nous faire oublier nos responsabilités et les vôtres sont énormes ». Comme si Jean Van Hamme exhortait son héros à se ressaisir, s’invitant lui-même à passer outre ses préoccupations personnelles. L’album est émaillé de saillies curieuses (« je n’ai pas la tête à cela ») et de remarques énamourées de la part de Largo Winch qui semble avoir perdu (voire renié) la combativité qui était la sienne au long des albums précédents. Et c’est dommageable car 20 secondes aurait pu être sinon le meilleur des Largo, du moins un bon cru, avec ce qu’il faut de romance et d’érotisme feutré, d’action pure, d’emprise sur le réel (le terrorisme internationalisé) et de préoccupations d’aujourd’hui (la place des femmes dans les boards des multinationales)… il manque malheureusement la cible. Avec l’annonce immédiate du vingt et unième album à venir, L’étoile du matin, loin d’être un passage de témoin, 20 secondes signe la fin d’une ère.

20Secondes-couv-1200

Philippe Francq & Jean Van Hamme, 20 secondes (Largo Winch, tome 20), 48 pages couleur, Dupuis, 13 € 95