Aslı Erdoğan : on n’enfermera pas sa voix (4)

9782911686603_1_75

Diffuser, le plus largement, le plus fort possible, la voix de celle qu’un régime autoritaire croit pouvoir étouffer.

Mobilisons-nous, relayons la liberté.

« Je suis là, à cette heure sombre où j’aurais souhaité être ailleurs, dans un autre temps » écrit Aslı Erdoğan.

Entre mon vrai visage et son reflet dans la vitre, le temps et le néant, parmi tout ce qui ne peut-être dit avec des mots… Je suis là, à cette heure sombre où j’aurais souhaité être ailleurs, dans un autre temps. Je suis dans la nuit, toujours la même, infinie, la nuit ambrée…
(traduit du turc par Esin Soyal-Dauvergne)

Camdaki imgemle gerçek yüzüm arasında, zaman ile yokluk, sözcüklerle hiç söylenmeyen arasında… Bir baska yeri ya da zamanı en çok istedigim su kopkoyu saatte, buradayım. Gecede, hep aynı, bitmeyen, amber gecede…

Une pétition exigeant la libération immédiate d’Aslı Erdoğan circule, vous pouvez la signer ici.

Et Diacritik vous invite à lire cet article du journal Kedistan qui rappelle combien le combat pour Aslı Erdoğan va bien au-delà de son seul nom et engage la libération d’opposants au régime détenus dans des conditions arbitraires.

Vous pouvez écrire à Asli Erdogan en prison, pour la soutenir, pour matérialiser cet intérêt international par un courrier abondant :
Sayin Asli ERDOGAN
Bakırköy Kadın Kapalı Cezaevi C 9 Koğuşu
Bakırköy İstanbul
(TURQUIE)

Retrouvez tous les textes publiés chaque matin à 8 heures sur Diacritik