Perez, Apocalypse (1Song1Day)

C’est l’apocalypse ! La fin du monde n’est peut être pas si proche – je ne suis devin –, mais l’issue de l’année l’est bel et bien, généralement accompagnée de son lot de compilations et d’albums de « poids lourds » censés booster les ventes d’ici noël, pour peu qu’on offre encore des CD de nos jours (j’attendrai la sortie du vinyle du nouveau Lara Fabian avant de l’offrir à mon pire ennemi, c’est quand même un bien plus bel objet). Au programme des festivités 2015, voici un florilège de ce qui nous attend : Keen V vient d’arriver numéro 1 des ventes pour la sortie de son tout nouvel album, une collection de reprises de Barbara par Patrick Bruel – sacrilège – va être proposée, des centaines de millions de clics vont encore être enregistrés sur le dernier clip vidéo d’Adèle (qui rend hommage aux pires chanteuses hurlantes des années 90)… Et on l’inviterait bien à fermer son (téléphone à) clapet. Et J’en passe.

Ok, je vous l’accorde, tout cela est un peu facile d’autant que l’on peut s’en protéger sans pour autant aller se réfugier dans un village sur une colline en Auvergne. Débranchez votre radio, n’allumez pas la télé, mais cliquez sur la touche play de vidéo ci-dessous par exemple. Perez vient sauver la musique.

perez

Ex-chanteur du groupe Adam Kesher, aux 2 albums réunissant un casting impeccable de collaborateurs qui ont officié pour Cassius, Phoenix, Fortune. Il revient seul avec toujours une production boosté par Pierrick Devin qui a officié pour les trois groupes susmentionnés (mais en français dans le texte) aidé par Jean-Louis Pierot, ex-Les Valentins, et fidèle parmi les fidèles d’Etienne Daho. Du coup naît cette fusion entre electro, pop 80’s et de rock – les guitares sont plus appuyées en live – où l’on retrouve un peu tout de qui provoque notre sympathie, voire même notre amour pour les artistes cités dans ce paragraphe.

Son album Saltos vient de paraître et il comporte déjà une collection de tubes distillés jusque-là dans ses mini albums. Et il était fort réjouissant de voir le premier rang se trémousser à l’unisson lors du concert donné le 2 novembre 2015 à La Maroquinerie, public conquis d’avance connaissant par cœur les chansons interprétées devant des néons multicolores qui clignotent.

IMG_1043
(crédit photo: rakoon_paris)

De ce disque, on peut citer Gamine, les Vacances se terminent, le Bar des Musées, ou Coup d’Etat… Autant de chansons, parfois en parler-chanter avec une voix grave, qui ne sortent pas de la tête une fois entendues. Personnellement, c’est Apocalyse que je préfère. Voici donc son clip pour nous rappeler que la fin d’un monde n’est pas qu’illusoire et se produit également chaque lundi quand il faut reprendre la route du bureau (en tout cas, en ce qui me concerne).

(Extrait de l’album Saltos de Perez, Barclay 2015)

Le site de Perez
Perez sur Facebook