Books and cook : Pâtes au citron (ça raconte Sarah)

Ça raconte Sarah est le premier roman de Pauline Delabroy-Allard, un texte surprenant, tendu, entêtant, enragé, autour de deux « identités singulières », deux femmes, la narratrice et Sarah, un amour fou. « Ça raconte Sarah, sa beauté mystérieuse, son nez cassant de doux rapace, ses yeux comme des cailloux, vertes, mais non, pas verts, ses yeux d’une couleur insolite, ses yeux de serpents aux paupières tombantes ». Diacritik reviendra sur ce roman, l’un des plus forts de cette rentrée littéraire, découverte d’une voix singulière. En attendant sa parution, le 6 septembre prochain, la recette des pâtes au citron, page 124, lors de la fuite éperdue de la narratrice en Italie, à Milan, chez Isabella :

« Je suis reconnaissante à la femme qui se présente à moi en me disant simplement ciao, sono Benedetta de ne plus me parler ensuite, mais de se mettre à cuisiner près de moi une sauce pour les pâtes au citron, en me laissant l’aider. Comme une marionnette, je copie ses gestes, j’écrase et je mélange une gousse d’ail avec le jus des citrons qu’elle presse, j’ajoute de l’huile d’olive, du parmesan, je mélange, je mélange, je mélange. Je regarde, hypnotisée, les différents ingrédients s’amalgamer pour devenir une crème, c’est comme si je n’avais jamais fait la cuisine de ma vie. (…) ».

Pauline Delabroy-Allard, Ça raconte Sarah, éditions de Minuit, 192 p., 15 €
En librairies le 6 septembre 2018 — Lire un extrait