Void, le nouveau titre fascinant de Colorado

Colorado © Jean-Philippe Cazier

Avec leur nouveau titre Void, sur lequel sont invités Clarens et Timsters, le duo Colorado crée un moment musical étrange et captivant, alliant minimalisme et complexité, musique expérimentale et pop légère.

Si le morceau se caractérise par un engagement résolu dans la musique électronique, il est en même temps traversé d’une rythmique déstructurée, pointilliste et riche. Les basses graves contrastent avec la tonalité haute des voix – contraste qui serait emblématique de ce morceau comme de la musique en général de Colorado, singulière dans sa volonté très réussie de créer une synthétise de tendances distinctes et parfois exclusives.

En plus de la rythmique, Void s’organise autour d’une ligne de basse profonde et vibrante, scandant une belle série d’accords, d’un usage discrètement choral de voix éthérées mais séduisantes, et enfin d’un effet qui, évoquant le backmashing (enregistrement de sons à l’envers), insuffle dans le morceau un effet de ralenti, de mouvement de vagues sonores qui commence et recommence tout en étant à chaque fois suspendu. A l’image du chant, l’ensemble mêle constamment une ligne entrainante et lyrique et sa contestation par l’usage de l’interruption et du silence, de l’expérimentation des sons poussés jusqu’à la limite de la pure vibration, de la superposition et de l’articulation-désarticulation complexes des éléments.

L’effet d’ensemble est celui d’un rêve sonore, électrisant et fascinant. La dimension onirique est d’ailleurs fortement marquée dans la vidéo réalisée pour la diffusion du titre. Déambulant à l’intérieur d’un musée filmé comme un ensemble d’espaces déconnectés, un personnage (Charles Urvoy, l’une des deux têtes musicales du groupe), se déplace d’un mouvement ralenti dans une atmosphère qui frôle le surréalisme.
Entouré de tableaux aux cadres classiques mais dont la toile est uniformément noire, il finit par rejoindre un autre personnage (Martin), tous deux alors engloutis par la danse et l’envolée musicale qui, comme une trouée vers un autre espace, marque le final de Void.

colorado

Avec ce titre inédit, le groupe Colorado montre encore une fois l’invention dont il est capable, son désir de mettre la barre au plus haut, son goût pour la composition fine et plurielle, pour la recherche de nouvelles voies. Autant dire que l’on est là bien loin d’une musique réduite aux exigences de l’industrie et du marché, bien au-dessus d’une grande part de ce qui se fait autant en France qu’ailleurs – que les deux jeunes musiciens et l’équipe tout aussi jeune qui les accompagne affirment au contraire une exigence qui ne peut être que porteuse d’inventions et donc très réjouissante.

Actuellement en tournée, Colorado sera notamment en concert au festival des Vieilles Charrues le 15 juillet 2017.
Entretien avec Colorado, Diacritik