Le Mari de la ministre : Westminster ou les ambitieux

 

Ex-Docteur Who ou Alex Hardy dans Broadchurch, David Tennant est aussi méconnaissable en député blond et rigide qu’Emily Watson est aux antipodes de ses rôles dans Breaking the waves ou Gosford Park. Dans Le Mari de la ministre, diffusée ce jeudi 10 mars sur Arte à 20h55, ils incarnent un couple animal et politique, dont les destins publics épousent l’histoire privée. Jusqu’à la rupture.

A l’inverse de ce côté-ci du Channel, la politique est une source d’inspiration de longue date pour les scénaristes et réalisateurs britanniques. La liste (non exhaustive) des films et séries télévisées qui ont pour cadre les couloirs du Parlement britannique, les allées du pouvoir ou un certain perron sis au 10 Downing Street parle d’elle-même : State of Play, Love Actually, Scandal, The New Statesman, House of Cards (la version anglaise de 1990), The Politician’s wife… Qu’il s’agisse de moquer, de dénoncer l’affairisme ou de tisser une intrigue qui utilise les ressorts et les codes d’un microcosme fascinant par essence, la série politique anglaise est un genre télévisuel à part entière.

Capture d'Øcran 2016-03-10 à 10.01.13Capture d'Øcran 2016-03-10 à 10.01.26Le Mari de la Ministre ne fait pas exception à cette coutume so british, à ceci près que la série de Simon Cellan Jones et Paula Milne propose une vision embarquée et oblique de la politique : Freya Gardner et Aiden Hoynes sont le couple prodige de la scène politique anglaise et les ambitions conjointes et respectives de l’épouse et du mari vont se révéler destructrices quand le Ministre du Commerce et secrétaire d’État à l’Éducation au sein du gouvernement britannique (joué par David Tennant) tente un coup d’éclat pour accélérer sa carrière. Ce qui semblait un plan parfait se révèle un désastre personnel : en démissionnant pour assouvir ses ambitions, le mari se fait ni plus ni moins doubler par son propre parti, qui propose son poste vacant… à son épouse.

Du fait politique, Simon Cellan Jones et Paula Milne tirent la substance nécessaire pour dépeindre avec acuité les relations étroites entre l’intime et le public, entre la place de l’homme et de la femme dans un couple et les ressorts psychologiques de l’ambition politique. Sont alors passés au crible les choix et dilemmes, les compromis et les sacrifices, le poids des traditions, le machisme, le carriérisme, la jalousie, les jeux d’influence… Avec la place de la femme en ossature de cette mini-série qui offre à Emily Watson un rôle d’épouse rebelle et de femme de pouvoir à son corps parfois peu consentant.

Capture d'Øcran 2016-03-10 à 10.00.58

Parfaitement équilibrée, la fiction oscille entre chronique institutionnelle et drame familial avec cette autopsie d’un couple et dissection de la vie publique au Royaume-Uni par le prisme de la relation d’amour et de haine entre le mari et la femme. Le storytelling initial et idéal est très vite remplacé par la dure réalité : l’homme est manipulateur autant que la femme est elle-même retorse par nécessité – en ce sens qu’elle va utiliser les mêmes armes que son mari pour s’affranchir du joug marital. David Tennant est parfait de froideur et de machiavélisme et Emily Watson incarne avec brio la souffrance et la résilience de la femme ambitieuse.

Capture d'Øcran 2016-03-10 à 10.02.10

On pourra aller chercher des ressemblances du côté de Borgen ou de House of Cards (version Netflix), ce serait sûrement un peu réducteur tant la série danoise reste parfois en surface sur la dimension personnelle pour coller au cadre institutionnel et la série US joue sur l’ambivalence et le cynisme outrancier de Frank et Claire Underwood (véritable acmé de la 4è saison). Le Mari de la ministre semble creuser plus profondément le sillon de l’exploration de l’intime (jusqu’à la nausée parfois) pour expliquer le fait social et dire la difficulté, dans ce milieu excessivement masculin, d’être une femme en politique. Seulement en politique ?

Capture d'Øcran 2016-03-10 à 10.03.13

Le Mari de la ministre (The Politician’s Husband), minisérie en 3 épisodes (Royaume-Uni, 2013, 3x57mn, VF/VOSTF) diffusion française le jeudi 10 mars à 20h55 sur Arte.

Réalisation : Simon Cellan Jones – Scénario : Paula Milne – Avec : David Tennant, Emily Watson (Fipa d’or 2014 de la meilleure actrice), Jack Shepherd, Roger Allam, Ed Stoppard, Anamaria Marinca, Oscar Kennedy. Production : Daybreak Pictures, BBC

Capture d’écran 2016-03-10 à 10.48.24