Dix pour cent (saison 4) : la série qui abyme les stars et le triomphe de l’agente féminine

ASK vit-elle ses derniers jours ? Andréa, Gabriel, Camille, Hervé, Mathias, Noémie sauront-ils rebondir et contenter leurs talents ? Les stars sont-elles toujours en proie aux affres des communs des mortels ? L’attachante série imaginée par Dominique Besnehard connaîtra-t-elle un final explosif digne des meilleurs standards du genre ou, à l’inverse, se prendre les pieds dans le tapis (rouge) ? Autant de questions auxquelles la quatrième (et à ce jour, dernière) saison de Dix pour cent va tenter de répondre dès le 16 octobre sur France.TV et à partir du 21 sur France 2.

Quand Dix pour cent apparaît sur les écrans en 2015, la création de Fanny Herrero et Dominique Besnehard est une gageure qui entend plonger le public dans l’univers méconnu des agents artistiques, femmes et hommes de l’ombre qui gèrent, cadrent, font (ou défont) les carrières de leurs « talents » : actrices et acteurs, comédiennes et comédiens, scénaristes, réalisatrices et réalisateurs, confirmés, adulés ou simples débutant.e.s. Trois saisons plus tard, après avoir été boudée par Canal+ et récupérée par France 2, Dix pour cent avait montré que le pari était tenu avec une réalisation rythmée, des intrigues tantôt cocasses tantôt empreintes de nostalgie, des dialogues savoureux et d’inévitables clins d’œil au cinéma, à la série, à l’art, cet univers impitoyable.

Copyright photos : Christophe Brachet – Mon Voisin Productions – Mother Production – France TV

La saison 4 de Dix pour cent commence là où nous l’avions laissée, quand Mathias et Noémie (Thibault de Montalembert et Laure Calamy) quittent l’agence ASK et laissent Andréa (Camille Cottin), Gabriel (Grégory Montel) et Arlette (Liliane Rovère) face à leurs destins et responsabilités : continuer d’œuvrer pour le bien de leurs clients, trouver des rôles, décrocher des castings, se battre contre la concurrence. Colonne vertébrale des six derniers épisodes de Dix pour cent, la résistance organisée autour d’Andréa va tenir à la fois de la mission impossible et de la prise de conscience que la vérité est sûrement ailleurs. Plus encore, cette ultime saison déclare sa flamme aux actrices (personnages et « talents ») et s’affirme comme résolument féministe.

Pardon pour le spoiler mais on situe le point culminant de cette prise de pouvoir avec le 5ème épisode quand Sigourney Weaver vient à Paris pour jouer dans le prochain film de Guillaume Gallienne. Cet épisode est l’occasion d’interroger nombre de clichés sur une certaine vision de la femme actrice et de la femme en général. Dix pour cent interroge alors l’image figée (et rétrograde) que des producteurs et des réalisateurs mâles ont (et veulent donner )des interprètes féminines : la prestation de Sigourney Weaver (avec un très joli moment La La Land) est le prétexte d’une critique bien sentie des clichés narratifs et du décalage entre l’évolution de la société et sa représentation au cinéma.

Copyright photos : Christophe Brachet – Mon Voisin Productions – Mother Production – France TV

Cela étant dit, malgré toutes ses qualités, on prévient néanmoins le spectateur que cette saison souffre de quelques défauts… Sans aller jusqu’à dire que l’on s’ennuie, on a tout de même un peu de mal à complètement adhérer à l’arc narratif de la saison finale. Les interprètes principaux semblent parfois aussi à bout de souffle que leurs personnages. Si José Garcia, Charlotte Gainsbourg, Sandrine Kiberlain et Franck Dubosc assurent et assument leurs rôles, Jean Reno semble déjouer et s’ennuyer ferme dans le dernier épisode de la série. Muriel Robin, Mimie Mathy, Nathalie Baye et Valérie Donzelli apportent un piquant et un second degré qui redonnent le sourire dans une ambiance plombée par un dramatisme quelque peu forcé.

Copyright photos : Christophe Brachet – Mon Voisin Productions – Mother Production – France TV

Au fil de cette dernière saison, en privilégiant les acteurs d’ASK, les scénaristes ont un peu oublié les principales qualités de Dix pour cent : inviter des actrices et acteurs à jouer leur propre rôle et se mettre gentiment en danger avec des caméos ou des déconstructions d’images vraiment hilarants et adresser à la profession de vrais messages sous couvert d’ironie voire de piques vachardes. Il n’en demeure pas moins qu’avec le temps, Dix pour cent reste la série qui abyme les stars avec respect, humour et une vraie tendresse pour les artistes.

Dix pour cent, saison 4, créé par Fanny Herrero d’après une idée originale de Dominique Besnehard, avec Camille Cottin, Thibault de Montalembert, Grégory Montel, Liliane Rovère, Assaad Bouab, Nicolas Maury, Fanny Sydney, Laure Calamy… le 16 octobre sur France.TV et sur France 2 à paritr du mercredi 21 octobre.

Avec : Charlotte Gainsbourg, Franck Dubosc, José Garcia, Sandrine Kiberlain, Sigourney Weaver et Jean Reno. Et la participation de Anne Marivin, Stéphane Freiss, Mimie Mathy, Nathalie Baye, Muriel Robin, Marina Rollman, Guillaume Gallienne, Valérie Donzelli, Xavier Beauvois, Julie Gayet, Bernard Verley, Rayane Bensetti et Tony Parker.