Gabriel et toi, Laurent Deglicourt (Le voyage minuscule 2/22– Photo-graphies)

© Laurent Deglicourt
© Laurent Deglicourt

Gabriel et toi aviez visité La maison de l’oiseau, en Baie de Somme. Les différentes espèces peuplant l’endroit y sont présentées dans des dioramas assez sophistiqués qui tentent de restituer fidèlement l’écosystème dans lequel elles vivent. Ces mises en scène sont touchantes dans leur désir de précision. La taxidermie, c’est un peu de la photographie en trois dimensions : on conserve au mieux l’apparence du vif alors que l’animal est définitivement figé. Ne demeure que la défroque de ce qu’il a été. Tu y as vu le paradoxe inhérent à ton projet : évoquer un voyage sentimental, un déplacement, un mouvement par le biais d’une suite d’images fixes, d’instants pétrifiés – quelque chose comme un reliquaire, un conservatoire d’instants. Tu as retenu deux photos, réalisées ce jour-là. L’une ouvre la série, l’autre la ferme, à la façon de deux parenthèses. Tu as toujours beaucoup aimé les oiseaux. Tu les préfères toutefois vivants.

Le site de Laurent Deglicourt