Le flan décadent de Douglas Kennedy

img_3483

On connaît Douglas Kennedy pour ses livres d’une efficacité redoutable, son amour pour Paris et sa maîtrise assez sidérante de notre langue. Moins peut-être pour ses talents culinaires, un aspect de sa personnalité révélé en 2013 à travers quelques fiches cuisine Elle, dont un flan décadent que l’on aime déjà pour son titre.

Préchauffer le four à 180° (thermostat 6)

Faire caraméliser 150 grammes de sucre dans une petite casserole puis verser le caramel obtenu dans un moule de 22 cm de diamètre et laisser refroidir.

Dans une jatte, fouetter quatre œufs. Ajouter 420 grammes de lait concentré non sucré, deux cuillères à soupe de liqueur de café Kahlúa et filtrer la préparation sur le caramel.

Placer le moule dans un bain-marie (l’eau doit arriver aux trois quarts du moule) et mettre au four pour une heure environ (le flan est cuit quand il est ferme au centre et tremblote sur les bords).

Laisser refroidir le flan dans le moule éteint. Puis retirez le moule du bain-marie (et donc du four !) et réservez deux heures au réfrigérateur (au moins).

Pour servir, retournez (avec précaution) le flan sur un plat de service.

Dernier ouvrage paru de Douglas Kennedy (mai 2015), Mirage, éditions Belfond, traduit de l’américain par Bernard Cohen (lire un extrait)

9782714446374