Manu Larcenet, prix Landerneau BD 2015

e9QDKsHqQwog0QRcksTcZdDovN8co58J-couv-1200

Manu Larcenet a reçu mardi 13 octobre, le prix Landerneau BD décerné par les libraires des espaces culturels Leclerc pour Le rapport de Brodeck, tome 1, L’autre (Dargaud).

Oeuvre noire adaptée d’un roman de Philippe Claudel publié en 2007 chez Stock, minimaliste dans les dialogues et les textes, Le rapport de Brodeck touche au coeur de toute sa puissance graphique. L’auteur de Blast, du Combat ordinaire a  livré un récit humaniste et acide sur la bassesse et la violence des hommes.e9QDKsHqQwog0QRcksTcZdDovN8co58J-page6-1200Pour cacher un meurtre ignoble, les habitants d’un village commandent à Brodeck – désigné écrivain public à son corps défendant – un rapport afin de maquiller l’histoire, de réviser le passé. En proie au questionnement et sous la menace des habitants du village, Brodeck va-t-il s’exécuter au  risque d’y perdre son humanité ?
e9QDKsHqQwog0QRcksTcZdDovN8co58J-page5-1200

Distingué parmi 10 titres, Manu Larcenet a été choisi par le jury composé d’une dizaine de libraires des espaces culturels Leclerc ainsi que par leur dirigeant Michel-Edouard Leclerc et présidé cette année par Philippe Geluck.

Capture d’écran 2015-10-14 à 07.49.47En complément et pour la première fois, un prix spécial a été attribué à Fabcaro (Z comme Don Diego, Mars !…) pour Zaï, zaï, zaï, zaï (6 pieds sous terre), ouvrage satirique et burlesque dénonçant par l’humour les travers de la société de consommation et des médias.