Art Spiegelman : « Je me sens citoyen du XXe siècle et un touriste dans le XXIe »

David Rey, Marguerite Capelle, Art Spiegelman, Dominique Bry @ Jean-Philippe Cazier

Jeudi 11 novembre 2021, le Forum des Images recevait Art Spiegelman pour évoquer la sortie de The Parade de Si Lewen et de Street Cop de Robert Coover aux éditions Flammarion dont il a respectivement assuré l’édition et réalisé les illustrations. La rencontre était animée par David Rey (Atout Livre) et Dominique Bry (Diacritik) tandis que Marguerite Capelle assurait la traduction simultanée. La venue d’Art Spiegelman en France est toujours un événement et le public ne s’y est pas trompé, venu en nombre pour assister à cet échange où l’on a parlé d’art, d’édition, d’illustration, d’histoire, de mémoire, de BD underground et d’underwears…

Il est 15h30 quand Art Spiegelman fait son entrée sous des applaudissements nourris et la rencontre commence sous les auspices de la mémoire et de la célébration d’un artiste qui n’a pas eu, de son vivant, la gloire qu’il aurait pourtant méritée : Si Lewen, Juif polonais né en 1918, a grandi en Allemagne, sa famille fuyant la vague de pogroms de 1920, avant d’émigrer aux États-Unis en 1935. Fils d’un célèbre romancier yiddish et d’une mère issue d’une longue lignée de rabbins hassidiques, Si Lewen fut un artiste peintre à l’œuvre particulièrement prolifique qui n’aura eu de cesse de se réinventer, jusqu’à sa mort en 2016.

Si Lewen, La Parade © éditions Flammarion

Profondément pacifiste, « juif athée qui a peur de Dieu » (comme le rappelle Art Spiegelman pendant l’entretien), Si Lewen est revenu en Europe sous l’uniforme américain, depuis les plages de Normandie jusqu’à Buchenwald. C’est cette expérience fondamentale qui lui inspirera The Parade : une suite de dessins en noir et blanc, 63 scènes comme autant d’allégories poignantes de la montée de l’hitlérisme, de son avènement, de la guerre et de la Shoah.

Si Lewen, La Parade © éditions Flammarion

L’objet livre est exceptionnel, il se déploie en accordéon, afin que les œuvres dialoguent et se répondent, selon le vœu de l’artiste. Sur la face B, Art Spiegelman explique l’œuvre de Si Lewen, la replace dans l’histoire de l’art séquentiel, dans les mouvements artistiques qui ont nourri et inspiré son ami. Art Spiegelman offre le roman d’une vie, le récit d’une œuvre, il parsème ce commentaire d’anecdotes sur sa relation avec Si Lewen et sur son travail d’édition.

Si Lewen, La Parade © éditions Flammarion

Aux antipodes de The Parade, l’échange se poursuit autour de Street Cop de Robert Coover traduit par Claro. Dans un format original, aux allures de carnet de notes ou de sketch book, Street Cop est un récit policier inclassable, drôle et provocateur. Les illustrations tout aussi dingues et politiques d’Art Spiegelman achèvent d’en faire un objet unique : Coover a laissé au dessinateur toute la liberté voulue. Texte court et féroce, Street Cop avance à un rythme effréné, ne laisse aucun temps mort à son héros ou à son lecteur.

Street Cop de Robert Coover © Art Spiegelman et éditions Flammarion

Dans un futur plus ou moins identifiable mais qui par endroits ressemble déjà à notre quotidien à peine augmenté, on suit les aventures d’un simple flic, ex-dealer reconverti dans la loi et l’ordre, qui déambule dans les rues et doit composer avec une réalité tordue, changeante – au sens figuré comme au sens propre. Le foisonnement de l’histoire aux frontières de plusieurs genres, l’imagination débordante et l’humour de Robert Coover sont autant de chemins qu’Art Spiegelman emprunte pour faire un peu plus qu’illustrer les mots de l’auteur. Le dessinateur de Maus, d’À l’ombre des tours mortes et de Breakdowns convoque des figures historiques des comics américains, pratique l’art de la référence avec habileté et distille son humour et son sens de la provocation de cases en pages malgré la contrainte formelle.

Si Lewen, The Parade, L’Odyssée d’un artiste, une édition de Art Spiegelman (traduction Jeanne Bouniort), à paraître le 24 novembre 2021 aux éditions Flammation, coffret, 65 € 

Exposition Si Lewen, Parade au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme, du mercredi 3 novembre 2021 jusqu’au dimanche 8 mai 2022, Hôtel de Saint-Aignan, 71, rue du Temple, 75003 Paris

Robert Coover, Street Cop, illustrations Art Spiegelman, 112 p., éditions Flammarion, novembre 2021, 14 €

Exposition Art Spiegelman – Street Cop, du 9 novembre au 4 décembre 2021 à la Galerie Martel, 17 rue Martel – 75010 Paris.

© Christine Marcandier