Kurt Cobain : Montage of Heck (Arte)

 

© 2014 End of Movie, LLC.

Arte diffuse le documentaire Kurt Cobain : Montage of Heck, titre tiré de celui donné par le leader charismatique de Nirvana à l’une de ses cassettes audio. Film autorisé par Courtney Love et la famille qui témoigne largement, produit par Frances Bean, la fille du chanteur, construit depuis des archives intimes, ce « bazar organisé » s’offre comme un biopic dans ce que le genre a de pire : un hymne à la gloire du génie solitaire et incompris, dont tout dessin, tout film super 8, toute cassette, toute déclaration publique et/ou photographie devient une brique construisant le mur de la légende.

Vendu comme une plongée dans un cerveau torturé, le documentaire est un assemblage chronologique d’archives intimes. Kurt soufflant la bougie de son gâteau d’anniversaire, Kurt avec une guitare dans les bras, Kurt dessinant, débordant d’énergie, incontrôlable, très tôt sous Ritaline, mais si charismatique selon sa mère qui va pourtant rapidement le placer chez son père dont elle se sépare, chez des oncles, tantes, grands-parents. Kurt et ses tentations du suicide, la beuh, la découverte problématique du sexe, puis du punk rock, la détestation des années Reagan, la marge comme revendication depuis une malédiction toujours plus grande. La première petite amie, etc.

Montage of Heck est documenté, trop, trop long, trop exhibitionniste, trop hagiographique, benoîtement laudatif : rien sur les influences du chanteur, ce qui a pu le construire, le façonner au-delà d’une vie, certes compliquée… mais en quoi ces épisodes biographiques, mis bout à bout expliquent-ils une singularité musicale ?

© 2014 End of Movie, LLC.

Diffusé au festival de Sundance en 2015, accompagné de la sortie d’un album reprenant les cassettes enregistrées par Cobain en 1988 (Montage of Heck, the Home Recordings), le documentaire ennuie, profondément, au point d’anesthésier la colère qui monte devant la relecture simpliste d’une vie qui expliquerait, à elle seule, le génie par ailleurs incontestable d’une légende de la musique et faisant des témoignages de ses proches comme des propres déclarations publiques du musicien le livre d’or d’une vérité.

Kurt Cobain: Montage of Heck Documentaire de Brett Morgen (États-Unis, 2015, 2h06mn) – Production : End of Movie, HBO Documentary Films, Universal Pictures International, Entertainment Content Group — Arte 16 février 23 h 00