Les Cartons d’invitation (poèmes)

Clément Beaulant

La poésie, comme tentative toujours recommencée à inviter chacun à doucement rejoindre le monde et à en étreindre l’atome : tel est le projet, comme une épopée mate, qui soulève les poèmes de Clément Beaulant que Diacritik vous invite à découvrir aujourd’hui.

Tirés d’un recueil précisément intitulé Les Cartons d’invitation, Clément Beaulant livre des poèmes qui se prononcent à mi-voix, qui sont presque tus, dans une nuit épaisse d’histoire, intime, extime – où vient se dire, comme toujours improbable, une adresse à toi. Tour à tour, le monde qui voudrait se donner ici est monté par des citations, est warburgien, est une histoire qui ne s’écrit pas encore, est une histoire manquée, trouée par l’espoir : celle qui ferait rejoindre chacun dans la fraternité. Ce sont des invitations aux frères qu’envoient ces cartons d’invitation, des frères d’après littérature. Car il faut, par ces quelques poèmes, rejoindre la post-littérature dont les poèmes de Beaulant sont peut-être les plus éclatants manifestes et les plus vibrants témoignages.

Johan Faerber