Ne parlez point chiffons : Daniel Pozner

Daniel Pozner

« Ne parlez point chiffons » est un texte inédit du poète Daniel Pozner, extrait d’un travail en cours.

Ne parlez point chiffons vous n’y entendez rien

Le roi des mots le dernier mot

Polichinelle

Montreur d’ours

Pieds Nickelés

Dame en noir

Les cochers un peu ivres

Vol de pigeons

Citoyens et collègues

Ouvrier occupé à creuser un fossé

Voilà le cormoran

Un enfant du siècle

Range méthodiquement les placards

Savantasse bel esprit plagiaire dandy compilateur et

Ou Satan en personne

Et les jeunes filles russes ?

Si près si loin

Briller à terre une épingle

L’écho assourdi

Ah ! les beaux jours

Avec la lame du canif

Ce faible écrit

Cheveux en désordre

Notes joyeuses d’un merle

Mêlant la tragédie à la farce

À quoi penses-tu ?

Feutre mou

Huit jours de repos

Silence profond

Hérésies littéraires

Un bloc de marbre

Labeur quotidien

Échafaudage de désirs

Oreille distraite

Tas de ferraille

J’ai la sténographie de cinq minutes en cinq minutes

Nous en sommes là

Doucement pensifs torturés angoissés

Tout est en règle

La lanterne au clou du plafond

Mon poing tendu

Lire dans mes pensées

Sur tempo rapide

Enfin le nuage

La foule des ombres

L’ouverture du soupirail

Communication téléphonique

Quelques bribes de phrases

La Lorelei fée des eaux

Ébauches futuristes

Becs électriques

Lapis-lazulis

Pigeons voyageurs

Accents déchirants

Courants souterrains

Cailloux inutiles et brillants

Un véritable clou

Des draps pliés

Une fusée éclairante

Le vieil Homère

Un revers de la main

Frappant sur le carreau

Fasciné par le train fantôme

Je ne me souviens plus de son visage

Cracha dans ses paluches

Répondait par la négative

Ni les accidents du temps passé

Continue à tourner

Spectacle promis

Un orage prochain

Adossé au tableau noir

Les sacs de ciment de charbon

Homme de lettres et de réputation

Adhésif autour des fenêtres

Agent provocateur

Plus de lait plus de beurre

Chapeau à claque

Rien que des mots

Masques tombent

Fête bat son plein

Lien logique

Chose signifiée

Il se conduit en flic

Te burlas de nosotros ?

Tourner la bande à l’envers

Beaucoup moins de commentaires

Plus qu’un petit tison rose

Infirmière diplômée

Née du hasard

M’apprit à en rire

Deux autres papiers du même genre

Événements les plus simples

Une pince à cheveux

L’heure du couvre-feu

L’épaisseur du mur

La rumeur publique

Des oiseaux fous

Encore un verre d’eau

Les sables de la Loire

Pendant l’émeute

De la neige du vent des giboulées

Des lieux communs dit-on

D’un roman ?

De la mémoire ?

D’où sortent toutes ces choses ?

Je t’attendais