Car maintenant était arrivé cet instant, ce flottement où l’aube tremble et la nuit hésite (Les yeux grands fermés)

Car maintenant était arrivé cet instant, ce flottement où l’aube tremble et la nuit hésite © Jean-Philippe Cazier