Deux soirées Brouhaha de Lionel Ruffel (18 et 19 février 2016)

Lionel Ruffel poursuit depuis dix ans une réflexion dense sur la notion de contemporain. La parution de Brouhaha chez Verdier en est une étape importante et Johan Faerber en a retracé quelques jalons dans plusieurs articles ces derniers jours (Mettre un terme, Français encore un effort pour être contemporains et De quoi le contemporain est-il le nom ?). Deux soirées, aujourd’hui et demain, à la Maison de la Poésie et à l’espace Khiasma, viendront poursuivre la réflexion, la mettre en perspective et en voix. En voici le programme.

Capture d’écran 2016-02-18 à 07.38.00

Sans titre« Depuis bientôt dix ans, je mène une enquête sur ce que contemporain veut dire, notamment dans le champ des représentations, où le terme fait débat. Depuis dix ans, je constate que les pratiques artistiques, les formes du savoir et les formes de vie sont de plus en plus indistinctes. Cette indistinction entre dedans et dehors, entre acteurs et spectateurs, entre savoir et création, entre individu et collectif, entre centres et périphéries, est la caractéristique du contemporain, qui déhiérarchise et horizontalise les relations. La notion de brouhaha traduit cette caractéristique. Est-ce assez de le dire dans un livre ? Certainement pas. Dans Brouhaha, il est bien question des livres et du littéraire mais ils sont vus à l’aune d’un régime de publication généralisé. Les soirées Brouhaha (le 18 février à la Maison de la Poésie et le 19 février à l’Espace Khiasma) viendront actualiser cette expérience en performant le livre.  Et elle le fera avec celles et ceux qui l’ont accompagné ces années durant : écrivains, théoriciens, artistes, curateurs, performers, étudiants. » Lionel Ruffel

Jeudi 18 février à 18 h 30 à la Maison de la Poésie :

Avec Emmanuelle Pireyre & Toog, Mazen Kerbaj, Jérôme Game & Chloé, L’encyclopédie de la parole, Le peuple qui manque & Lionel Ruffel

Programme :
18h30-18h45 : « Brouhaha » par L’encyclopédie de la parole, avec les étudiants du master création littéraire (Paris 8) et du Programme d’expérimentations en arts et politique (SPEAP, Sciences-Po).

19h00-19h45 : Lionel Ruffel

20h00-20h30 : Emmanuelle Pireyre et Toog

20h45-21h15 : Mazen Kerbaj

21h30-22h00 : Jérôme Game et Chloé

Simona Crippa a publié un article sur la soirée de La Maison de la poésie le 19 février, il est à lire ici.

Vendredi 19 février à 18:00, Espace Khiasma (Les Lilas)

Avec Lionel Ruffel, Yves Citton, Olivia Rosenthal, Eryck Abecassis, Younes Atbane, Joris Lacoste, Elitza Gueorguieva, Benoît Toqué, la revue Terrain Vague, Le peuple qui manque et Mélanie Yvon

Capture d’écran 2016-02-18 à 07.38.09Lionel Ruffel, Brouhaha. Les mondes du contemporain, éditions Verdier, 2016, 212 p., 15,80 € — Lire un extrait en pdf