Quand tout à coup…

un an

b-mzzw5woaacyk4

Roland B. affiche un air circonspect, dubitatif et peut-être niçois, mais après d’âpres discussions mathématiques au sein de la rédaction et un rapide coup d’oeil au calendrier des postes,  il faut se rendre à l’évidence : 23 septembre 2015 – 23 septembre 2016, aucun doute, Diacritik a un an aujourd’hui…

Sans tomber dans l’auto-congratulation, la Newsroom adresse un immense merci aux journalistes, rédacteurs et signatures invitées qui animent le journal jour après jour depuis le commencement ; aux festivals qui nous ont invités ou nous ont associés à leurs programmations ; aux auteurs et artistes qui nous font confiance et surtout… à vous, nos lecteurs, qui nous font l’honneur de nous lire et de nous suivre jour après jour et partagent notre passion du texte, de la culture, des livres, des mots et des images.

Il y a un an, Diacritik se présentait avec cette phrase introductive « à l’heure d’une crise »… 365 jours plus tard, la crise est toujours là et bien d’autres sont nées, mais la profession de foi est intacte, il faut parler des livres, des films, des BD, des médias, de la télévision et des expositions… il faut mettre la culture au centre, et continuer d’analyser, de critiquer. Pour apprendre, pour comprendre, pour entendre ce que le monde des arts dit du monde d’hier et d’aujourd’hui et en quoi il annonce et construit celui de demain.

Une aventure incroyable. Et elle continue.

un an