New York : Halloween, Trick or Treat ?

© Camille Le Falher-Payat
Je n’aurais jamais imaginé qu’Halloween soit une fête si importante. C’était assez marrant de voir l’intérêt que les Américains portent à cette célébration, pas si populaire en France. Je n’avais jamais vraiment fêté Halloween avant… J’ai toujours considéré cette célébration des morts comme la plus commerciale des fêtes, et il faut avouer que ce n’est pas faux. Cependant, c’était très sympa de faire quelque chose de spécial pour ce jour, ici, à New-York, où Halloween est pris très au sérieux, voici pourquoi…

I never thought it would be such an important celebration over here. It’s funny for me because it is so unpopular in France. I’ve never really been used to do anything special for this day. It is suppose to be a super commercialized kind of holiday (which is true actually) but celebrating it in this city was fun… let me show you why.

© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat

How to celebrate Halloween in NYC

I knew the place to be for Halloween was the parade (which is actually the most crowded one of the USA). For this report I, of course, wanted great pictures of costumes and people enjoying this holiday. So I went to the parade, get all dressed up as a crazy cat lady (myself) and walked from Canal St to 16th St.
This parade, I have to say, is amazing. Everybody (almost) is fancy or scary dressed. What is also funny is that I ever thought Halloween was a holiday for children, where they could play “Trick or treat” and get some candies. But they were actually no children at this parade. It was clearly aimed for adults to enjoy being scared and remembered that death is part of the life.

Comment célébrer Halloween à New York

J’avais déjà entendu dire que le meilleur endroit pour profiter d’Halloween à New York était d’aller voir la parade organisée pour l’occasion. Les Américains adorent les parades, pour Halloween, Noël ou même Pâques… Mais celle-ci est la plus populaire et plus fréquentée des États-Unis! En bonne expat qui veut s’intégrer, je m’y suis rendue mais au lieu de la regarder, j’y ai participé ! J’ai enfilé mon meilleur costume pour l’occasion (la folle aux chats, sans surprise…) et j’ai défilé avec les autres dans Midtown.
La parade était vraiment incroyable. Pratiquement tout le monde était déguisé de façon assez terrifiante. J’ai toujours cru qu’Halloween était un jour pour les enfants, où il s’agissait simplement d’aller récolter des bonbons aux portes des voisins… Mais il n’y avait en réalité aucun enfant à cette parade! Elle était clairement destinée à des adultes qui aiment avoir peur et se rappeler que la mort fait partie intégrante de la vie.

© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat

Halloween’s costumes

To photograph people, by night, is exactly what I am not used to do. I usually do landscape or cityscape by day! Using my camera and trying to get good contents was really a challenge for me this night.
I had to use my flash, which I never do. I played a bit with its intensity before choosing the one which worked the best, and I have actually been pleasantly surprised by its utilisation! It wasn’t that bad, according to me and I might finally like doing pictures at night!

Costumes d’Halloween

Photographier de gens et de nuit, est, a priori, exactement ce que je n’aime pas (et ne sais pas) faire. J’ai l’habitude de prendre plutôt des photos de paysages et de jour… Alors utiliser mon appareil photo et obtenir un résultat qui me plaise était un vrai défi pour cette soirée.
J’ai dû utiliser mon flash, ce que je ne fais jamais. J’ai donc joué un peu avant avec pour régler son intensité et trouver celle qui convenait le mieux. J’ai été plutôt surprise du résultat, pas trop mauvais à mon goût. Cette soirée m’aura peut-être permis de développer un intérêt pour les photos de nuit… qui sait ?

© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat

Note de la rédaction :
Toutes ces photographies sont sous © Camille Le Falher-Payat – reproduction interdite sans autorisation.
Vous pouvez retrouver toutes les photographies de Camille sur son tumblr, Photojournalism