Paris, 10/6/16 (La ville écrite)

Les graffitis, les tags, les collages sur les murs, les panneaux et néons produisent une écriture dans la ville et de la ville, une écriture urbaine surprenante, évocatrice, énigmatique. La ville écrit. La ville est un livre où les images autant que les mots sont les signes d’un livre à ciel ouvert, interminable, multiple, incessamment mobile. Livre qui émet ses signes au hasard. Un livre lu par un lecteur errant. Un œil qui regarde. Celui du passant à travers le livre.

Paris 10-06-16 © Jean-Philippe Cazier
Paris 10-06-16 © Jean-Philippe Cazier