New York : le MOMA et les spectateurs de musée

© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat

5 different types of art consumers

différents types de spectateurs

Last Tuesday, when I went to the MOMA, I noticed there are at least 5 different ways to act when one is in front of a master piece in a museum.

Jeudi dernier, en allant au MOMA, j’ai remarqué qu’il y a au moins 5 manières différentes de réagir quand on est face à un chef d’œuvre dans un musée.

1. The one who identifies himself. He’s emotionally touched by what the artist has done. It probably reminds him something personal and feels involve in this art. He likes what he sees because it speaks to him.

Celui qui s’identifie. C’est celui qui est émotionnellement impliqué, celui qui est touché directement par une œuvre. Ça lui rappelle sûrement quelque chose de personnel et l’encourage à une certaine introspection. Le spectateur se sent alors impliqué. Il aime ce qu’il voit parce que ça lui parle, tout simplement. 

2. The one who just stares. It is this person, who’s standing in front of the work, doing nothing specific except looking. You can’t really tell what this person is thinking, if she likes it or not. She might admire the work of the artist as much as she could wonder herself how the hell someone could even think about such a thing. You never know!

Celui qui se contente d’observer. C’est cette personne qui reste postée devant une œuvre, qui ne fait rien de plus que regarder. On ne peut pas vraiment savoir ce qu’elle pense, si elle apprécie ce qu’elle voit ou se demande comment l’auteur a pu produire une chose pareille. 

3. The one who wants to learn something. This guy usually have a brochure, a guide, a book or of course, his phone. He’s reading/listening to something at the same time he’s looking at the art. He wants to understand the work, he wants to know its history. He wants to get something from it, not just look at it.

Celui qui veut apprendre quelque chose. C’est souvent cette personne qui a la brochure du musée, un article, un livre, un guide ou bien sûr son téléphone pour obtenir plus d’informations. Elle ne fait pas que regarder, elle écoute et lit en même temps. Elle veut comprendre le travail de l’artiste et apprendre l’histoire de l’œuvre. Elle veut tirer quelque chose de sa visite, pas seulement observer de l’art. 

4. The one who wants to keep a memory of it. In museums, you always see a lot of people taking pictures of the pieces. How funny is it, to produce art from art in a place dedicated to art? You never know what this person will do with her photos. Probably not much. She will show one of them to someone to say how great/awful the exhibit was and that’s probably it!

Celui qui veut garder un souvenir. Dans les musées, j’ai remarqué qu’il y a toujours beaucoup de personnes qui prennent des photos des œuvres et je me suis toujours demandée ce qu’elles allaient bien pouvoir faire de ces photos… J’imagine pas grand chose. C’est d’ailleurs assez ironique de produire de l’art (par la photo) à partir d’art (les œuvres exposées) dans un endroit dédié à l’art. 

5. The one who doesn’t pay attention. Especially in huge museums, you certainly don’t have the time nor interest to look at everything. A lot of time, you are just here to see a specific exhibit. So you cross by the museum, walk in front of some pieces without paying any attention to it and it’s ok, that is just part of your visit, nobody will blame you for it.

Celui qui ne prête pas attention. Il faut l’avouer, dans les grands musées, nous n’avons jamais le temps ni même l’envie de tout voir. La plupart du temps, on se rend dans un musée pour voir une certaine exposition. Alors on marche au travers des salles, on passe devant grand nombre d’œuvres sans même les regarder, comme si rien n’était affiché. 

© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat
© Camille Le Falher-Payat

Note de la rédaction :
Toutes ces photographies sont sous © Camille Le Falher-Payat – reproduction interdite sans autorisation.
Vous pouvez retrouver toutes les photographies de Camille sur son tumblr, Photojournalism