Nicole Caligaris et Sylvie Gouttebaron : « Les artistes sont des chercheurs : ils n’explorent pas le monde mais des représentations du monde »

Cette année, la 12e édition de « Littérature, enjeux contemporains » organisée par La Maison des écrivains, en partenariat avec Diacritik, a choisi, du 23 au 26 janvier, de s’interroger sur la question des influences des arts dans la littérature. Ou comment les arts infusent dans l’écriture, l’informent, lui donnent rythme nouveau à dire le monde et chance de venir forer une matière neuve. L’art va se donner durant ces journées à la lettre mais non pas depuis ce que les mots disent de l’art mais depuis ce que les arts font aux mots et comment ils chahutent la littérature dans sa représentation du monde. De la photographie au cinéma, de la bande dessinée à la peinture, de la danse à la musique et à l’architecture, les arts ne sont pas seulement une matière : ils disent la manière d’être d’une écriture qui entend dire avec les arts.

Partenaire de cet événement qui invite plus d’une quarantaine de romanciers, poètes, dramaturges et essayistes à échanger et débattre, Diacritik est parti interroger à la veille de ces riches rencontres la romancière Nicole Caligaris, qui a collaboré à la conception scientifique du programme, et Sylvie Gouttebaron, la directrice de la Maison des écrivains, le temps d’un grand entretien sur l’entremêlement des arts et de la littérature. Toutes deux le disent : les artistes sont des chercheurs. La littérature n’est pas isolée dans un champ. Elle s’offre comme une expérience plastique à part entière.

Voici le programme complet de ces rencontres qui débutent ce mercredi :

Mercredi 23 janvier 2019 – de 19 h à 21 h – Centre Pompidou – Grande salle

Jeudi 24 janvier 2019 – de 10 h à 18 h – Université Paris Nanterre, 200 avenue de la République

Vendredi 25 et samedi 26 janvier 2019 – de 9 h 30 à 17 h – Théâtre du Vieux Colombiers – Comédie-Française

Entrée libre et gratuite tous les jours