Tuer Jupiter : François Médéline

François Médéline avec le héros de son roman et quelques-uns de ses personnnages

Tuer : Verbe transitif direct. Activité humaine assez répandue. Se pratique sous de multiples formes. Seul, ou à plusieurs.
Jupiter : Dieu en chef (romain).
Tuer Jupiter : Ici éliminer Macron (Emmanuel), alias – quelque peu outrancier – « Jupiter », complément d’objet, très direct, du verbe précédemment défini.
Emmanuel Macron est un chef picard, ayant régné un temps sur le territoire national. Il est assassiné dans la nuit du 12 novembre 2018, et panthéonisé le 2 Décembre suivant. 18 mois pour passer du Louvre (debout, en marche) au Panthéon (couché, immobile). Soit un déplacement d’environ 3 km.

Tout au long du récit de François Médéline, le tumulte politique (La Politique du tumulte, titre de son premier roman), avec les figures des Macron, mari et femme, des deux Gérard, Larcher et Collomb, d’Édouard Philippe, de Trump, de Poutine.

Florilège :

Emmanuel Macron : « J’ai bravé la mort et j’en ai la preuve. Je suis devenu Président de la République, je me suis marié avec ma prof et j’ai bravé la mort. Je suis un dieu de l’Olympe. »

La thanatopractrice « introduisit son crochet de suture dans la bouche. Elle chercha un point d’ancrage solide. Elle perfora le maxillaire, deux centimètres au-dessus des dents du bonheur d’Emmanuel Macron. Les dents du bonheur faisaient du président de la République un cadavre sincère. »

Brigitte Macron : Elle « joua avec ses yeux qu’elle aurait voulu mystérieux mais qui inspiraient peau-de-zob. »

Gérard Larcher (réincarnation de Poher) : « Le Président Larcher fit sa tête de taupe qui sort du cul d’une vache, celle qui lui avait permis d’être assis là ».

Gérard Collomb : « Gégé la quenelle. Gégé le tricard ». « Les ministres l’appelaient SAS ( Son Altesse Sénilissime ) ».

Édouard Philippe : « L’autre grand connard croyait qu’il était payé pour annoncer les mauvaises nouvelles dans le calme depuis le jour de sa nomination. »

Trump : « J’ai même réussi à devenir beau. L’argent m’a rendu beau, les femmes me veulent toutes, elles veulent sucer Donald Trump, le plus grand Président des États-Unis d’Amérique. »

Poutine : Le masseur « passa au périnée. C’était ce petit muscle toujours dur et douloureux entre ses testicules et son anus qui donnait à Poutine un faciès de tortionnaire. »

Et aussi le tumulte des militaires, services secrets, barbouzes, vrais ou faux terroristes salafistes, qui s’agitent, manipulent, sont manipulés, les mois précédant la mort d’ E. Macron.

Et aussi le tumulte des tweets journalistiques et politiques, des dépêches d’agences, des dépêches de presse, des manchettes de presse, des flashs télé et radio, affolés, à l’annonce de cette mort.

Mais assassiné par qui ? Pourquoi ? Comment ?
Nous ne dévoilerons rien.
Nous ne tuerons pas Tuer Jupiter, LA fiction politique de la rentrée littéraire.
A vous de la découvrir.
A vous de lire l’invention de « la plus incroyable des fake news : l’assassinat du Président Emmanuel Macron », selon les mots de l’auteur.

François Médéline, Tuer Jupiter, éditions La Manufacture de livres, août 2018, 228 p., 16 € 90