Cinéma © Ch. Marcandier

Alors que la sélection du festival de Cannes vient de tomber, on peut déjà être sûr d’une chose : la sélection est décevante, incomparablement moins bonne que la précédente. Comment puis-je le savoir ? Parce que chaque année, les mêmes journalistes répètent exactement la même leçon : « cette année, c’est moins bien que l’année dernière ».

Greta Gerwig as Frances Ha
Greta Gerwig as Frances Ha

Dans la jeune génération des actrices américaines, tout le monde connaît Jennifer Lawrence et Kirsten Stewart, dont on peut dire qu’elles allient le talent, le choix de bons scenarii (surtout la seconde) et une beauté envoûtante. Depuis trois ou quatre ans, une petite dernière a rejoint ce duo. Il s’agit de Greta Gerwig (prononcez ‘G’, comme dans Richard Gere, et non pas ‘dj’, quant au ‘w’ il faut l’omettre comme dans Greenwich, source le NYT), un peu plus âgée que Stewart et Lawrence puisqu’elle a 32 ans. En fait, elle est apparue en 2006 dans le paysage cinématographique américain, avec LOL qu’elle avait co-écrit, mais c’est avec le désopilant Frances Ha que Greta Gerwig s’est fait connaître au-delà des frontières américaines, en 2013.