« Depuis quinze jours je n’ai pas eu une conversation digne de ce nom, Moya, depuis quinze jours on ne me parle que de clés, de serrures et de poignées de porte, on ne me parle que des documents que je dois signer pour pouvoir vendre la maison de ma mère, c’est horrible, Moya, je n’ai absolument aucun sujet de conversation avec mon frère, pas un seul sujet qui soit un tant soit peu correct et qu’on puisse aborder intelligemment, me dit Vega.