Eric Chauvier
Eric Chauvier

Il y aura d’abord eu un événement. C’est ainsi que commence le récit d’Éric Chauvier, comme autrefois Anthropologie : une rupture de familiarité, le sentiment d’une dissonance, quelque chose qui heurte et frappe le confort ou la routine de la conscience. Et cet événement, c’est la violence d’une altercation – « lynchage » selon l’auteur – : trois adolescentes agressent un homme. Un type, devrait-on dire, un prototype même, celui du hipster, qui concentre en lui toutes les rancœurs de classe et qui excite la violence.

A Potlatch ceremony, Edward Curtis, 1930, The US Library of Congress.
A Potlatch ceremony, Edward Curtis, 1930, The US Library of Congress

Potlatch ? Un vocable étonnant, il ne s’agit pas d’une prononciation auvergnate ou germanique de potage ni d’une dérivation phonétique portugaise de pot de lait, mais d’un mot issu du champ sémantique du dialecte (chinook) d’une tribu amérindienne et sorti de l’oubli par le très regretté René Girard (disparu le 5 novembre 2015) dans le cadre de sa théorie sur le désir mimétique. 

 

Le 25 février dernier, à la librairie Michèle Ignazi (75004), les Editions Mix. présentaient leurs dernières parutions. Spécialisées en littérature contemporaine, philosophie et écrits d’artistes, les Editions Mix. ont été créées en 2004 par Fabien Vallos. Fidèle à sa volonté de favoriser les livres de recherche et d’expérimentation, la maison d’édition publie en ce début 2016 un ensemble de livres qui couvrent ces trois domaines autant qu’ils en redistribuent la répartition et en questionnent les frontières.