JusteAvantLoubli_Plat1

Choisir le prénom de son personnage principal, qui doit mener le lecteur à l’empathie, n’est pas décision facile pour le romancier.

C’est avec cette question fondamentale — peut-on donner un prénom « moche » à son héros ? — qu’Alice Zeniter commence son dernier roman Juste avant l’oubli. Et que les Franck et les Kevin lui pardonnent, avec du talent, tout est envisageable.