« Aujourd’hui, chacun l’aura compris, le caillou dans la chaussure, c’est la problématique du Covid. Malgré tous les dispositifs systémiques de veille sanitaire qui avaient été mis en place en temps et en heure, force est de constater que les signaux faibles de ce qui est peu à peu devenu une pandémie ont échappé à tous les contrôles.

Voici  deux ans jour pour jour que Jean Ricardou, l’aventurier du Nouveau Roman, nous a quittés. C’est à l’occasion conjointe de l’anniversaire de sa disparition et de la parution des très beaux deux premiers tomes de son Intégrale aux Impressions Nouvelles dirigée par Erica Freiberg et Marc Avelot que Diacritik a interrogé ce dernier.

Ce vendredi 21 avril, à l’initiative d’Edith Heurgon, Mireille Calle-Gruber et Marc Avelot, aura lieu à l’université Paris 3 un forum en hommage à Jean Ricardou, ardent défenseur du Nouveau Roman, réunissant chercheurs et écrivains afin d’honorer la mémoire du théoricien et de relancer dans l’énergie critique du contemporain son considérable héritage.