De micro-événements obscurs ponctuent le tissu ordinaire du métier d’enseignant. Un commentaire abscons en cours, une réaction imprévue, un bout de phrase entendu dans les couloirs, un malentendu, un regard, parfois un mot qui résiste à l’interprétation et prend les traits d’une énigme : la voiture bleue de M. Manara qui roule dans le désert. Ce jour, ce fut mon nom qui devint une énigme.

Les 15 et 16 juin 2017 aura lieu à l’Université de Toulon une conférence internationale qui s’interrogera sur les circulations méditerranéennes.
Poser la question des voies et des échanges, c’est s’interroger sur les conditions – tant concrètes que mythiques – et sur les modes opératoires qui ont contribué, dans la très longue durée, à construire cet espace commun qu’on appelle mare nostrum.