Marielle Macé
Spécialiste du genre essai, Marielle Macé nous donne avec Styles un ouvrage ébouriffant autant qu’insolite. Ébouriffant : l’auteure circule avec une aisance souveraine parmi un grand nombre de textes qui ont marqué le dernier siècle ou les derniers temps en référence à un point de vue partagé par leurs auteurs — auteurs dans lesquels on se reconnait autant qu’elle. Insolite : ce faisant, Macé fonde une discipline multiforme, dont elle finira par dire qu’elle est une anthropologie mais une anthropologie sans équivalent.

A Potlatch ceremony, Edward Curtis, 1930, The US Library of Congress.
A Potlatch ceremony, Edward Curtis, 1930, The US Library of Congress

Potlatch ? Un vocable étonnant, il ne s’agit pas d’une prononciation auvergnate ou germanique de potage ni d’une dérivation phonétique portugaise de pot de lait, mais d’un mot issu du champ sémantique du dialecte (chinook) d’une tribu amérindienne et sorti de l’oubli par le très regretté René Girard (disparu le 5 novembre 2015) dans le cadre de sa théorie sur le désir mimétique. Par Jean-Louis Legalery.