Prémices révolutionnaires, par Julien Cendres (Hannibal Volkoff, Nous naissons de partout)

Garçon à la cigarette, Club Sandwich, 2010
Garçon à la cigarette, Club Sandwich, 2010

Dix ans, déjà, qu’il photographie ses semblables, qu’il les représente. Observateur et acteur ensemble, Hannibal Volkoff compose à partir de son propre univers, le théâtralise, augmente ce qu’il voit – construit ainsi depuis toujours, cliché après cliché, sa propre mythologie. Dix ans, déjà, qu’il élabore la fresque d’une génération en rupture, du refus.

Reporter subjectif, Hannibal Volkoff constitue le portrait d’une jeunesse en état d’urgence, indignée, opposant à l’ordre social une résistance excentrique, errante : se jouant des conventions et des codes, des identités et des genres, usant de masques, détournant les signes. Une jeunesse libérée des entraves et des interdits, hors limites, narcissique et dissolue, qui désire ou expérimente par-delà le bien et le mal, à la vie à la mort.

Sarah sur la voiture, 2012
Sarah sur la voiture, 2012

Poétique autant que politique, son regard éclaire un peu de l’encore obscur, met au jour un peu de la nuit.

Il explore et imagine des lieux souterrains dans lesquels sourd une fête idéale, lieux d’exclusion et d’expression libre confondus.

Gabriel dans l'herbe, 2013
Gabriel dans l’herbe, 2013

Fauteur de trouble, il opère sur des lignes de fracture, entre ce qui est déjà là et ce dont il nous fait montre, entre intime et spectaculaire, formule l’informulé au mépris de toute censure, révèle le secret.

Provoquer, c’est appeler dehors…

W. et P. au réveil, 2011
W. et P. au réveil, 2011

Irrévérencieux, incorrect, il interroge et remet en cause, brave et défie tous les ordres. Révolutionnaire radical, marxiste et christique en un seul, il oppose l’extase et la déshérence aux tenants de la certitude, un art subversif aux principes obsolescents du pouvoir.

Héritier des visions de Bosch et de Goya, de Baudelaire et de Rimbaud, disciple de Bataille au confessionnal et de Proust au bordel, Hannibal Volkoff s’essaie à l’écriture d’un autre regard, d’une beauté décadente et salutaire à la fois.

Nuages de gaz Place de la Nation, manifestation contre la loi Travail, 2016
Nuages de gaz Place de la Nation, manifestation contre la loi Travail, 2016

Attentive aux élans de liberté, à la quête de valeurs nouvelles, son œuvre n’en est pas moins sombre – apocalyptique.

N’y espérons pas l’émergence d’un remplacement quand elle n’est que reconstruction éphémère, un entracte dans le spectacle du monde quand elle en prédit la fin…

Julien Cendres

1507-1Hannibal Volkoff, Nous naissons de partout, photographies, Les Presses Littéraires, 2016, 110 pages, 18 €.

Crédits images : Alisa Gallery