Jean Yanne

Jean Yanne reviens, on est devenus (trop) cons ! Une injonction, comme une prière : ramener d’entre les morts celui qui a si bien su dynamiter les convenances, pourfendre le clergé, les gouvernements successifs, la société de consommation, le show business. Et le titre du documentaire de Fabrice Gardel, Edward Beucler et Christine Bernadet diffusé ce mardi 17 mai à 22h35 sur Paris Première.

41bfwlc4W1L._SX329_BO1,204,203,200_

« Mais c’était avant, maintenant c’est après. »

11 septembre 2001 : une de ces dates qui marquent un avant et un après. Pour les USA, pour le monde, pour la littérature, avec l’abyssal roman de Don DeLillo, Falling Man, L’homme qui tombe. Un roman choc, tant par son sujet que par sa maîtrise, proprement géniale, de l’art du roman. Sa manière d’interroger les rapports labiles du réel et de la fiction. Un roman dont on sort sonné, tombé à son tour, et, paradoxalement, exalté. Le monde d’après la chute, certes, mais si le roman, avec DeLillo, peut le dire ainsi, tout n’est pas perdu.

Don DeLillo
Don DeLillo

Le nouveau roman de Don de Lillo, le 17ème, Zero K, vient de sortir aux États-Unis et Au Royaume-Uni. La version française sera disponible en novembre en France. Son prénom complet est Donald, mais par les temps qui courent, mieux vaut en rester à l’abréviation, Don. Il est un peu tout à la fois Don, témoin de son temps, peintre et photographe d’une société qui le fascine et l’agace en même temps, une sorte de John Updike sombre, en ce sens que ses fictions ne se contentent pas des aventures sentimentales et sexuelles de ses personnages. 

 

Après les scandales suscités par les enquêtes révélées par l’association L214 sur les abattoirs d’Alès et du Vigan, les images de l’abattoir de Mauléon-Licharre, diffusées le 29 mars dernier, ont soulevé l’émoi et l’indignation de l’opinion publique. Aussitôt, dans les médias, les chantres de la « viande heureuse » et des « bons abattoirs » sont montés au créneau.