Iain Levison : « je n’aime pas les séries qui rendent la mafia glamour »

Rencontre, hier, avec Iain Levison de passage à Paris à l’occasion de la sortie en France de son nouveau livre, Ils savent tout de vous (Liana Levi) pour parler de… séries télé, de ce qui nourrit un écrivain (ou pas), de New York District, Oz et Band of Brothers. En vost comme il se doit.

Iain Levison est un homme inclassable : né en Écosse, il part vivre aux États-Unis à l’âge de neuf ans, y fait ses études, y devient menuisier, pêcheur de crabe en Alaska, peintre en bâtiment, chauffeur de poids lourds, puis journaliste, avant d’y publier ses deux premiers romans. Une expérience qu’il relate avec un humour décapant dans Les Tribulations d’un précaire : « Au cours des dix dernières années, j’ai eu quarante deux emplois dans dix États différents. J’en ai laissé tomber trente, on m’a viré de neuf, quant aux trois autres, ç’a été un peu confus. (…) Sans m’en rendre compte, je suis devenu un travailleur itinérant, une version moderne du Tom Joad des Raisins de la colère. À deux différences près. Si vous demandiez à Tom Joad de quoi il vivait, il vous répondait : “Je suis ouvrier agricole”. Moi, je n’en sais rien. L’autre différence, c’est que Tom Joad n’avait pas fichu quarante mille dollars en l’air pour obtenir une licence de lettres. »

Capture d’écran 2015-10-10 à 16.16.56Son dernier roman vient de paraître, chez Liana Levi, dans une traduction de Franchita Gonzalez Batle. Diacritik reviendra plus longuement sur le roman lui-même, un page-turner redoutable et une réflexion puissamment politique sur notre ère de surveillance généralisée. Dans Ils savent tout de vous (Mindreader), comme souvent dans ses livres, Iain Levison cite sa série culte, Law and Order, ainsi que Les Sopranos. L’occasion rêvée pour nous de l’interviewer sur son rapport aux séries et de lui demander de réagir à deux films qui sortiront en janvier et mai prochains, adaptés de deux de ses romans, Arrêtez-moi là (un film de Gilles Bannier, avec Reda Kateb, Léa Drucker) et Un petit boulot (un film de Pascal Chaumeil. avec Romain Duris, Michel Blanc, Lætitia Casta). L’entretien a eu lieu hier, vendredi 9 octobre, dans le bureau de son éditrice, à Paris.

Capture d’écran 2015-10-10 à 14.30.25Capture d’écran 2015-10-10 à 14.30.30IMG_0497