Ecrivains sur scènes

Dans Libération, un article de Johanna Luyssen sur « l’art de l’estrade », la manière dont, de plus en plus, les auteurs doivent mettre en voix leurs textes (lectures, performances), « monter sur l’estrade, encore et encore » ;

« Il faut bien cela pour faire vivre un livre hors du livre. La conséquence, pour les écrivains : l’obligation de se montrer. Photo sur le bandeau, minibiographie sur la quatrième de couverture, compte Facebook, Instagram, Twitter, tchat en ligne. Se raconter, répondre, échanger, transmettre. Se vendre ? Un peu. Et tant pis si tout cela semble antinomique avec le fait même d’écrire, cette activité solitaire et parfois recluse ». Avec des témoignages de Mathias Enard, Chloé Delaume, Mathieu Riboulet, Lola Lafon et d’autres.

Capture d’écran 2015-10-01 à 07.50.58Un sujet qui avait déjà fait l’objet d’une enquête dans Le Monde des Livres, il y a quinze jours (par Virginie Bart), comme l’évoquait Diacritik le 15 septembre dernier.